Nan Francophone Index du Forum
Nan Francophone
la Francophonie en Thailande
 
Nan Francophone Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion




 Bienvenue 
Les Francophones de Nan parlent aux Francophones du monde entier
:: Hmong en thailande ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Nan Francophone Index du Forum -> Enfants martyrises -> Hmong de Thailande et Laos
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
nanyouth
Fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2008
Messages: 12
Localisation: Thailande

MessagePosté le: Mer 24 Déc - 03:09 (2008)    Sujet du message: Hmong en thailande Répondre en citant

Les Hmong sont un peuple d'Asie, originaire des régions montagneuses du sud de la Chine (spécialement la région du Guizhou) au nord du Viêt Nam et du Laos. Ils sont aussi appelés les Miao (mandarin : 苗, Miáo) ce qui signifie « riz cru » et désigne depuis longtemps des populations nomades peu intégrées. Les Hmong eux-mêmes emploient souvent la dénomination « montagnards ».
Démographie 
C'est le cinquième groupe ethnique en terme d'individus parmi les 56 nationalités de Chine. Le recensement chinois de 1989 estima leur nombre à environ sept millions, et celui de 2000 à près de neuf millions[1].
Les Hmong vivant au Laos représentent 7,4 % [2] de la population laotienne, soit environ 438 300 personnes. Ils font partie des 49 ethnies recensées par le gouvernement laotien en 1989.
Aujourd'hui, bien que le peuple Hmong soit intégré à la vie laotienne (cf le marché du soir de Luang Prabang ou le marché ethnique de Vientiane), une partie non quantifiable de Hmongs est réfugiée dans la jungle, dans la zone de Xaysomboun, car traquée par les armées laotienne et vietnamienne pour avoir aidé les Français pendant la guerre d'Indochine puis les Américains pendant la guerre du Viêt Nam. En 2005, ils n'y sont plus que 8 000 alors qu'ils étaient plus de 30 000 il y a une dizaine d'années[3].
Au cours des dernières décennies, une forte population de Hmong a émigré aux États-Unis, en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Canada, en Allemagne, au Japon, en Argentine et en France (estimation à 30 000 selon Chô LY, 2004), dont environ 2 000 en Guyane française. La plus grande partie vit encore en Asie du sud-est : Chine, Viêt Nam, Laos, Thaïlande et Birmanie.



Langue 
Articles détaillés : langues hmong et hmong daw.
La langue hmong appartient à la famille des langues hmong-mien, encore appelée "miao-yao" d'après les noms chinois de ces langues.
Il existe de très nombreuses formes dialectales, beaucoup n'ayant d'ailleurs probablement pas encore été répertoriées. Les 2 plus répandues sont le « hmong vert » et le « hmong blanc » (dialectes les plus répandus au Laos, en Thaïlande, au Vietnam et en Birmanie), devant leur appellation à la couleur des costumes traditionnels féminins des locuteurs. Ces deux dialectes sont parlés par la diaspora hmong occidentale. Au Vietnam, il existe d'autres formes dialectales : le « hmong noir » et le « hmong fleuri » font parties de ces dernières.
Les premières formes d'écriture hmong remontent au début du XXe siècle. Plusieurs ont ainsi été formées par des missionnaires, notamment dans les années 1950, grâce à l'alphabet latin. L'alphabet le plus utilisé actuellement par les Hmong à travers le monde est l'alphabet dit Barney-Smalley, du nom de ses créateurs.


Histoire 


Enfants hmongs à Sa Pa (Viêt-Nam), 1993


La seule certitude sur l'origine des Hmong est qu'ils ont occupé, avec d'autres ethnies miao, les bassins du fleuve Huang He avant même l'arrivée des premiers Hans sur ce territoire, comme ces derniers le signalent dans leurs annales. Malgré les hypothèses émises par les ethnologues anglophones ou les missionnaires français, les seuls mouvements migratoires miao connus et attestés sont ceux signalés par les Chinois. Le reste n’est que supposition.
D’abord établis vers le centre de la Chine, les Miao ont été peu à peu repoussés par les Hans vers le sud du pays parce qu’ils n’ont jamais accepté la sinisation, malgré plusieurs millénaires de vie en contact avec leurs voisins. Au fil des guerres, des rébellions et des défaites, les Miao se sont vus dispersés à travers la Chine et, notamment, dans les montagnes des provinces du sud. C’est ainsi que l’on trouve aujourd’hui la plupart des Miao dans les provinces du Yunnan, du Guizhou et du Guangxi.
Au début du XIXe siècle, des Hmong franchirent la frontière sino-laotienne pour aller s’établir dans les régions de Nong Het, Hua Phan, Phongsaly, Oudomxay, ou encore de Muang Sing. C’est sur les montagnes du Laos qu’ils furent encouragés à cultiver le pavot et à produire de l’opium. D’abord par et pour les Chinois, puis par et pour les Français.
Laos 
Les Hmong connurent des débuts paisibles au Laos, vivant en autarcie sur les sommets des montagnes. Avec la colonisation de l’Indochine, ils furent encouragés à produire de l’opium pour les Français. Ces derniers, comme les Laotiens, les appelaient Méo, une déformation du Miao chinois avec une connotation péjorative (signifiant montagnard sauvage).
L’accumulation des taxes et de divers impôts, ainsi que le fait de se faire administrer systématiquement par des non-Hmong et les nombreux cas de corruption sont autant de facteurs qui amenèrent les Hmong à se soulever contre le colonisateur. Cette révolte nommée « Guerre du fou » durera cinq ans (1917-1922), jusqu’à la mort de Pa Chay, le leader hmong de la révolte. Cet épisode amena les Français à changer leur politique avec cette ethnie en particulier. Ils se virent désigner des responsables hmong, dont l’un, Ly Foung, devint administrateur de sous-district.

Ce poste permit à Ly Foung d’envoyer ses enfants à l’école, et l’un de ses fils, Touby, obtint même le baccalauréat, fait assez rare à l’époque. Son éducation et ses talents de bureaucrate valurent à Touby Ly Foung de gravir rapidement les échelons dans l’administration coloniale française et surtout, de devenir un des grands leaders hmong de l’histoire récente.
Malgré son décès, il reste pour les Hmong de la diaspora un personnage de toute première importance. Il occupera successivement les postes de Ministre de la Santé, de Ministre des Postes et Télécommunications et le poste de Conseiller du Roi. Il fut le meneur des Hmong de XiengKhouang, à la fin de la seconde guerre mondiale, pour aider l'armée Française à reconquérir la ville et reprendre le contrôle du pays. Il profitera de son rang de dirigeant pour pousser les Hmong à l'éducation d'un côté et à combattre les communistes vietnamiens de l'autre.
Les Français ont employé les Hmong, connus pour leur efficacité à se déplacer en milieu hostile, lors de la bataille de Điện Biên Phủ [4]. Ils furent abandonnés par la France après la défaite, en 1954.
En 1962, les Etats-Unis les recrutent à nouveau, pendant la guerre du Viêt Nam, pour combattre la présence des soldats vietnamiens au Laos. Cette opération appelée « US Secret War » a été financée par la CIA. Elle consistait à sécuriser la zone et à récupérer les pilotes américains abattus en venant bombarder la piste Ho Chi Minh. Au retrait de ces derniers du Vietnam en 1975, ils fermèrent les camps d’entraînement et suspendirent toute aide militaire et financière envers le Laos et les Hmong. Quand le parti communiste du Pathet Lao prit le contrôle du pays, les Hmong furent alors persécutés, considérés comme des traîtres

'. Leur leader politique, Touby Lyfoung, fut emprisonné et mourut en détention, tandis que leur leader militaire, Vang Pao, s’enfuit aux Etats-Unis.
Les représailles laotiennes et vietnamiennes envers les Hmong continuent à l’heure actuelle. Les reportages de Philip Blenkinsop en 2002, Thierry Falise en 2003, de Grégoire Deniau et Cyril Payen en 2005, et de l'Américain Roger Arnold en septembre 2006, dans la presse occidentale, ont montré la situation désastreuse des Hmong dans la forêt laotienne. Ils sont traqués et exterminés depuis plus de trente ans maintenant, sans pouvoir espérer fuir le pays. Ceux d'entre eux qui y parviennent s'enfuient en Thaïlande d’où ils peuvent être accueillis, pour certains d'entre eux, dans d’autres pays occidentaux. Cependant, beaucoup aussi restent dans une situation délicate au Laos. En Thaïlande, parqués dans des prisons à ciel ouvert, ils n'ont pas le statut de réfugiés, mais celui "d'immigrant économique illégal". Environ dix mille d'entre eux sont enfermés dans ces camps de prisonniers, dans la province de Phetchabun, par exemple, ou dans d'autres prisons du nord et du centre de la Thaïlande. La situation humanitaire y est préoccupante comme en témoigne une association française, qui a eu accès aux Hmong des camps et des prisons thaïlandaises.


_________________
_________________



Comparateur de prix de billets d'avions : réservation billeterie en ligne...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 24 Déc - 03:09 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?

Comparateur de prix de billets d'avions : réservation billeterie en ligne...
Revenir en haut
nanyouth
Fondateur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Déc 2008
Messages: 12
Localisation: Thailande

MessagePosté le: Mer 24 Déc - 03:12 (2008)    Sujet du message: Hmong en thailande Répondre en citant

Les fetes du nouvel an Hmong demarrent le 26 Decembre 2008

nyob zoo xyoo tshiab

Rappel historique pour ne JAMAIS OUBLIE


_________________



Comparateur de prix de billets d'avions : réservation billeterie en ligne...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:03 (2017)    Sujet du message: Hmong en thailande


Comparateur de prix de billets d'avions : réservation billeterie en ligne...
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Nan Francophone Index du Forum -> Enfants martyrises -> Hmong de Thailande et Laos Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
compteur de visite  compteur gratuit